• GUS

MASK PROJECT DE LUDOVIC QUINTON

Vous avez fait quoi vous de votre confinement ? Ludovic, directeur artistique indépendant a crée un projet rassemblant modèle photo, miss , influenceurs et photographes le MASK PROJECT, FOCUS:



Avec un PIB de 2762 milliards d’euro la France se classe septième au rang mondial des pays les plus riches. Le monde survit aujourd’hui tant bien que mal à une grande crise sanitaire. Aussi aberrant que cela puisse paraître, nous subissons aussi le scandale du manque d’équipement de nos soignants. Confinés, et restreints de toutes activités, les professionnels de la création sont obligés de s’adapter et de créer différemment. Des campagnes de publicités plus innovantes les unes que les autres ont vu le jour.Le constat est que la population face à une situation grave sait s’adapter et être créatif. Des challenges en tout genre ont vu le jour sur les réseaux sociaux et nous aident tout autant les lecteurs de contenu que les créateurs de contenu à patienter au mieux durant cette période de confinement.


Étant directeur artistique indépendant sur Paris, j’ai eu la chance de pouvoir garder une partie de ma clientèle lors du confinement national annoncé. Ils ont souhaité que mon équipe et moi, nous continuions à travailler sur leurs projets quand cela peut se faire à distance. C’est là que j’ai décidé d’être confiné sur l’île de la Réunion, mon île natale auprès de ma famille. Avec le décalage horaire, je suis libre une bonne partie de la journée ce qui m’a laissé le temps de monter le projet «Mask on project». Un projet qui me permet de pouvoir m’exprimer librement sur l’actualité. C’est avec, des amis, des connaissances et mon réseau professionnel que j’ai pu monter ce projet qui vise à recommander à la population de se protéger face au virus.


Le scandale des masques faisant écho dans le pays, une question se pose : « comment cela se fait-il que dans un pays aussi grand que la France, le personnel soignant ne soit pas protégé face à un virus qui gagne du terrain de jour en jour ?». C’est avec tout ce brassage que l’idée jailli un soir. Exposé un message positif et d’espoir en incitant la population à se protéger avec des masques. Le concept est de recréer en photomontage, un masque de protection, avec différent types de fleurs et de les placer sur des portraits de modèles photo. En vue des circonstances, une collaboration uniquement à distance s’est faite avec plusieurs mannequins ainsi que des photographes. Ensemble nous avons sélectionnés les portraits qui me semblaient parfait pour le projet. De là, un travail de recherche visuels et de photographie du monde floral a été nécessaire. C’est avec ces photos que je vais pouvoir venir mixer les couleurs et reprendre la forme des masques. Les éléments naturels que j’ai utilisé sont synonymes d’espoir, mais aussi source de vie. Les fleurs, feuilles, racines, sèves sont des éléments naturels qui nous permettent de mieux respirer et nous soigner. Le constat est sans appel, avec le confinement de la population, la nature reprend ses droits et les pics de pollution sont en baisse dans les grandes villes généralement asphyxiées sous un nuage de pollution.



ALICIA FRADELIN:

C’est sur le backstage d’un clip de musique qu’ Alain Ima photographe présent sur ce jour-là a pu capturer cette photo.Après discussion sur plusieurs portraits, c’est sur cette photo

que mon choix s’est porté. Le regard d’Alicia très profond, hypnotisant et surtout beaucoup de charisme qui s’émane de cette photo ont fait l’unanimité par rapport aux autres.




OLIVIA LUSCAP:

C’est dans le cadre de son élection à miss Martinique 2018, que cette photo a été prise. C’est

un portrait offi ciel qui a été réalisé par le photographe Yves-Michel Barclay lors de son couronnement en tant qu’ambassadrice de son île. Il n’y a pas eu de longue discussion j’ai vu l’évidence avec mon projet sur cette photo et mon choix s’est donc porté sur celui-ci.



LAURA HUYGUES-BEAUFOND:

Ça faisait déjà un moment que j’avais accroché sur cette photo qui traînait sur le feed de Laura. Étant miss ronde Paris 2015, ce shoot est né d’une collaboration de trois corps de métiers. Une coiffeuse, une makeup-artist et un photographe souhaitaient que Laura puisse poser pour eux et permettre de mettre en avant le travail de chacun.



OPHÉLIE ROBERT:

Ophélie Robert, makeup-artist et modèle photo depuis déjà dix ans, est une amie et collaboratrice avec qui je travaille souvent. Elle a pu proposer pour le projet un large panel de portraits. La simplicité, le naturel et le côté «roots» de ce portrait, on fait que mon choix s’est porté sur celui-ci. Cette photo a été faite dans le cadre d’un projet du photographe Ludovic Florent qui souhaitait faire une série de portraits.



SANOU MARLEY

Souvent, les fêtes de famille sont synonymes de photos souvenirs, on fige un instant pour ne pas l’oublier. Avec l’arrivé des réseaux sociaux, c’est une vraie culture de la photographie qui s’étend de plus en plus. C’est à cette occasion que le petit cousin de notre modèle photo Sanou,à pu prendre cette photo. Le 1er janvier et première photo de l’année. Vous imaginez bien que cette photo a bien sûr été postée sur les réseaux sociaux.



ABDÉ MAZIANE

Cette photo est extraite d’une série de photo nommée « photothérapie » avec Abdé Maziane, en collaboration avec la photographe Helma Jakobiak. La photographe voulait traiter le sujet de l’apparence et a été récompensée par Paris Match. Battant, fi er et ambitieux, Abdé se sert

de son apparence atypique comme d’un atout pour aller de l’avant et montrer aux jeunes générations atteintes d’une quelconque diff érence que comme une émotion, la beauté varie et est subjective. Trouver sa diff érence,l’assumer et en faire un atout voilà l’enjeu.

88 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

SAUCE

GOMBO

 

À toi qui parles trop fort… À toi qui prends trop de place… À toi le digne héritier du bruit et l’odeur… Voici venir la Sauce Gombo !

Un endroit à toi, pour toi ! Pour débattre, commenter et te cultiver. Piocher ici et là de quoi te faire sourire ou simplement réfléchir.

 

Welcome home !

Ici on explore notre africanité, à travers différentes thématiques :

l’art, la culture, la mode, la cuisine, la danse, l’histoire…et surtout n’oublie pas, ils peuvent voler ta recette mais la sauce n’aura jamais le même goût !

Nous contacter

Qui sommes nous ?   Conditions générales

© 2020 Sauce Gombo -  Site fait avec       par Justfair agency